mardi 31 mars 2009

gRos mOnoXydE dEux QuaRts bOn

Pécho sur le forum Cafe-Racer, un gros monoxyde deux quarts* bon qui fait des trous dans ma couche d'eau jaune...myam-myam le XT
iN RuSt, wE tRusT !
(*): 2 x 1/4 L = 500 cc (sauf que ça semble plutôt être un 600 XT !)

dimanche 29 mars 2009

Rust n' Dust: BSA

In rust, we trust !

The Thing With Two Heads (1972)

Golden Nanar de Ze Craignos Monstercycles !
Just for fun, la séquence en bécane bicéphale:

video

samedi 28 mars 2009

Sunday Ride Classic du 22 mars 2009




video

J'y étais pas ! donc je vais pas vous en écrire un roman...
Deux liens, le premier vers l'orga et l'autre vers des participants:
La page du site du SRC consacrée à l'évènement

Un topic bien documenté sur le sujet dans le forum Suzuki GT 750

Scrapbike: guzlav prospect engine

Deux en un !

VRRROOOOOOOOOO (by Marc Cluzet)

VRRROOOOOOOOOO...One more drawing from Marc CLUZET (un des guest-illustrator stars de Ze Craignos Monstercycles)...et avec une Guzzi devant !

DuSt n' rUsT

Shit ! where is that bloody bolt ?
In rust, we trust...in dust, we trust...

dimanche 22 mars 2009

Scuderia Guzzi MC: Ze Nourjal #30

Le MC Scuderia Guzzi édite son fanzine "Ze Nourjal" qui est introuvable chez ton libraire préféré car strictement réservé aux adhérents...tiré à quelques centaines d'exemplaires... collector d'office !
Ze Nourjal accorde une place de choix à l'illustration et notre ami Bardascud, déjà présenté sur ZCM, n'est pas en reste pour y apporter sa contribution...il a, de mon point de vue, commis parmi les plus belles couvertures du Nourjal comme vous l'allez voir dès à présent... en commençant par ce noumber 30 qu'en a dans le slop daté de décembre 2005... à suivre !

vendredi 20 mars 2009

Tunnel of FAT

video

Depuis quelques jours, ce roadvid amateur est en ligne sur DirtyBoots (le blog de l'ami Get Appen) ,sur Youtube (à l'initiative d'el drago) et sur ze LCG... il m'a immédiatement tapé dans l'oeil et l'oreille, d'abord parce que ces gars là sont membres du FATclub, mais aussi par la qualité de sa réalisation, l'image et la bande son (castles made of sand) et son histoire... le retour nocture de la FATnight qui suspend sa course dans un tunnel au rythme des néons syncopés par la guitare hallucinée de Jimmy comme dans une autre histoire de tunnel envouté par un autre musicien génial, hey Joe Strummer, where you goin' with that handlebars in your hands... mais laissons l'un des protagonistes de ce roadvid, Sonic Seb, nous en faire la relation:

Hi guys !
L'histoire de cette vidéo est assez simple...l'idée était de la finaliser 'just in time' pour le challenge organisé par Motogadget sur Youtube (fin 2008)... pas finie dans les temps pour ça, mais elle a le mérite d'exister.
C'était le 1er novembre 2008, de retour de la FATnight sur le périph' parisien... quelques précisions:

-A la caméra: John Vico.
-Montage: Drago.
-Starring:
-->La-Barre-De-Faire sur son SV 650 'DefeRacer'
-->Drago sur le Z 'Classic Racer #35' engagé au BOC 2008
-->SonicSeb sur le Buell 'SonicRacer'

Ouali oualou, il devait être 2/3h du mat'...kool night ride!

dimanche 15 mars 2009

cassius 1999

videohttp://

Pécho sur le sublissime blog "ze last chance garage du 7/8" powered par l'ami SonicSeb & his krew, et mis en ligne par Jean-Vic, un petit bijou d'electromusikhousevid from CASSIUS avec plein de morceaux de flat track dedans... seventies à donf (sauf la zik)... EXTRA

samedi 7 mars 2009

Mods vs Mr Michalon






video
Antoine Beretto (L. Ventura) déboule chez le colonel en R8 gordini
Antoine Beretto s'énerve au volant de la gord'
Bande annonce de "Ne nous fâchons pas"(G. Lautner 1966)
Musique: Bernard Gérard
Dialogues: Michel Audiard
"Le flinguer comme ça de sang froid, sans être tout à fait de l'assassinat, y aurais quand même comme un cousinage."
"L'hospitalité anglaise, on connaît les précédents... Y'a des récits plein les manuels."
Véhicules:
Honda C100 Super Cub / R8 Gordini / Tondeuse Outils Wolf

vendredi 6 mars 2009

Revue de presse: Cafe-Racer #38

Chais si vous faites de même...
Par habitude j'attaque la lecture de Cafe-Racer, non par l'édito mais par son fond de cuve, là où ya du dépôt, le courrier des lecteurs et des cafetiers histoire de renifler l'humeur du moment et me lustrer la rétine sur le cafra du peuple.
La dernière livraison du mag a chamboulé mes habitudes car tel un setter je suis resté, la truffe humide et la queue raide, en arrêt sur la couverture, en proie à une vision fulgurante...
Effet new Commando?
Que nenni!......
Je le crois , j'hallucine, je cauchemarde... il est partout, s'occupe de tout, l'emprise est totale, même la playmate est à présent désignée au 49-3 sans débat à l'assemblée nationale... arghhhh!
---------------------------------------------------------------------------
Regarde mon amoureux, je devais poser en playmate et le rédac-chef m'a forcée à cacher mon corps de rêve avec cette horrible toile cirée vénilia qui trainait au réfectoire depuis 1970
--------------//------------------------------------------------------------

--------------------------------------------
= Je vais muter sur le champ le directeur de publication à Clermont Ferrand.
Stagiaire chez l'aut'mag là, heu... Freedent, qu'y va poursuivre sa carrière!... pan, dans les gencives... pôv c..
--------------------------------------------


Qu'Elie Zée pardonne mon impertinence, le délire façon guignols a pris un peu le dessus sur le regard objectif mais l'entame sur la playmate qui est une figure récurrente du magazine depuis ses origines, n'est pas anodine car elle est révélatrice d'une ligne éditoriale.

Au fil des années, des changements de maquette et de propriétaire, la playmate du magazine a évolué un peu comme l'emblème étoilé sur la calandre d'une merco... toujours présent certes...mais pour ce qu'il en reste...un ersatz effacé, sûr c'est moins blessant pour les piétons...mais on veut pas une revue de piétons, nouzôts!!!

Elle est à l'image de ce qu'est devenu graduellement le magazine...rentré dans le rang, très policé, socialement correct, tout public...ce n'est pas une critique en soi, c'est un constat dont je peux comprendre la raison socio-économique, mais moi je suis resté plutôt calendrier Pirelli et Bettie Page... on se refait pas!

Bettie Page justement, que le mag honore de 3 pages, effeuillée, la poitrine crevant le papier, narguant le lecteur... allez comprendre... la playmate peut se permettre une pose lascive quand elle est vintage, mais doit être accoutrée d'un corset damard tarmo-lactel à col roulé quand c'est la pin-up du jour... snif!

Assez chahuter mon mag préféré, car ya du bon, du très bon dans le n°38.

D'abord, retour vers le futur de la Norton Commando 961... "I want my monet-goyon back" comme aurait dit Maggie Thatcher si elle avait été frenchie. Ce cafe-racer néo-classique est d'enfer... espérons qu'il entre enfin en production, reste abordable (!) et soit distribué dans l'hexagone. L'intérêt de la bécane aurait justifié, à mes yeux, un article encore plus fouillé mais l'entretien avec Stuart Garner apporte une valeur ajoutée appréciable.

Heaumes, sweet heaumes... un dossier intégral sur les jets neo-vintage... avec en point d'orgue un reportage sur Jérôme Coste, l'audacieux créateur du Ruby, le cax de haute couture made in france...superbe et pas vraiment prolo-cost.

Un reportage sur les flatulences de Beugin Motos, un bouclard familial à l'ancienne versé dans la BMW dans le Pas de Calais et dont la tambouille mécanique promet de généreuses sorties de gaz.

Le traditionnel road-tour fait cap au nord vers l'Ecosse. Je ne suis pas accro de la rubrique, mais j'avoue avoir pris plaisir à suivre par le texte (alerte) et l'image (abondante) le périple de nos trois compères pour l'originalité des paysages, la chaleur humaine et les bouclards visités.

Un entretien avec Livio Suppo, directeur du team motoGP ducati, très instructif. Des propos recueillis par l'incontournable Bertrand Bussillet qui est un professionnel de grand talent. Ses articles participent grandement à la qualité rédactionnelle d'ensemble du mag.

Le nouveau concept-bike Lo Rider de BMW... une moto à la carte, vue et revue sur la toile, dans les zines et les forums, mais Cafe-Racer parvient ici avec cette matière première défraichie a nous servir un sujet bien construit en y apportant de la valeur ajoutée.

Toujours Bertrand Busillet dès qu'il s'agit de reportages d'outre-manx et d'ailleurs, pour une rencontre avec John Newby, le vétéran (un adepte du travailler plus pour gagner...tant bien que mal sa croûte) de Unity Equipe, le temple de la pièce pour tritons et autres batraciens british.

Un entretien truculent avec François Chevalier, le directeur du circuit Paul Ricard de la belle époque, à qui Ze Craignos Monstercycles avait consacré un billet en janvier 2009.

Et des prépas réussies, comme la Triumph T3 saus faute de goût de Seb Rakoto, le sportster très racé proposé par un artisan anglais, et surtout la ducati 250 cicada d'un américain qui a manufacturé un très bel objet.

Le tour du propriétaire s'achève ici avec une appréciation globale très favorable sur ce n°38 de Cafe-Racer, même s'il reste quelques adhérences critiques sur le ton et le design du mag qui seront matière à revenir sur le sujet...@ bientôt
motosapiens